Les archives du fonds P-107 du Séminaire de Sainte-Thérèse

2015-01-19

La mairesse de la Ville de Sainte-Thérèse, madame Sylvie Surprenant et le directeur général du Collège Lionel-Groulx, monsieur Michel Louis Beauchamp ont annoncé, lors d’une conférence de presse, l’acquisition des archives du fonds P-107 du Séminaire de Sainte-Thérèse. Jusqu’alors, le fonds P-107 était entreposé dans différents locaux de la Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) et cette situation était jugée problématique par la direction la BAnQ. Le Collège Lionel-Groulx, dépositaire de ce fonds d’archives, a accueilli favorablement cette demande et a pu procéder au rapatriement des documents dans la région.

Cette action a été rendue possible grâce à la Ville de Sainte-Thérèse qui s’était porté acquéreur du bâtiment au 37 rue Turgeon. Ces anciens locaux de la Caisse Desjardins permettront de répondre aux nombreux besoins de conservations des documents d’archives au moyen de la voûte. Contenant plus de 255 boîtes de documents, le fonds P-107 possède des documents datés de 1781 ce qui reflètent l’histoire du Séminaire de Sainte-Thérèse. Ces démarches permettront à la population de consulter les archives qui témoignent d’un passé riche en histoire.

« L’accueil du fonds P.107 à Sainte-Thérèse témoigne de notre volonté d’assurer la mise en valeur des richesses et du potentiel culturel de la Ville, tout en renforçant le sentiment d’appartenance à la municipalité. La conservation et la mise en valeur du patrimoine sont des éléments d’importance pour Sainte-Thérèse » a déclaré la mairesse Sylvie Surprenant.

Pour sa part, le directeur général du Collège Lionel-Groulx, monsieur Michel Louis Beauchamp  a tenu à remercier la Ville de Sainte-Thérèse d’offrir gracieusement ce lieu. « Ce nouveau centre permettra de conserver plus d’archives concernant la région afin de les mettre au service des chercheurs et du public », de mentionner, monsieur Beauchamp.   

Par ailleurs, monsieur Beauchamp a rappelé que la proximité du fonds P-107 avec le Collège contribuera également à la naissance de projets pédagogiques qui auraient été presque impossibles à réaliser autrefois. « Quelle source d’informations inespérée pour nos enseignants, qui se retrouvent aujourd’hui avec une étonnante collection de documents historiques et qui en feront bénéficier leurs étudiants », de conclure monsieur Beauchamp.